Attention aux fraudes au Brexit

15/02/2021
Thumbnail [16x6]

Avec le Brexit, de nouvelles règles régissent les échanges internationaux et les fraudeurs en profitent pour démultiplier leurs tentatives.

Les services des douanes ont récemment eu connaissance de faux documents portant l'en-tête de la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects indiquant aux entreprises qui les reçoivent que leurs produits sont soumis à des droits antidumping dans le cadre des échanges avec le Royaume-Uni et les invitant à les régler. Or les avis des douanes sont strictement informatifs et ne peuvent servir de support pour le paiement de droits antidumping.

Ce type de fraude est comparable aux arnaques à la « Facture Fantôme », c'est-à-dire l'envoi d'une fausse facture en se faisant passer pour un fournisseur, en espérant que l'entreprise réceptrice la règle sans faire de recherche quant à son émetteur.

Bertrand Godin, chef des opérations et experts fraude chez iBanFirst, acteur majeur du paiement sur la scène internationale, conseille « de toujours se méfier quand un nouveau bénéficiaire se déclare auprès de l'entreprise. Généralement, les fraudeurs utilisent l'actualité pour arriver à leurs fins, comme le Brexit ou la crise sanitaire.

Il est essentiel de faire une piqûre de rappel régulière à ce sujet car il n'est pas rare que des personnes, pourtant informées quant aux risques et bonnes pratiques, abaissent leur vigilance avec le temps. »

Pour détecter ce type de fraude, il conseille de vérifier si le compte du bénéficiaire est en France. Vérifier le nom de la société via différents sites références comme Société.com ou infogreffe.fr (En effet pour cette fraude, les douanes n'ouvrent pas de société). Si c'est un format papier, vérifier les cachets, les références et numéros de téléphone. En cas de site web, il faut bien vérifier le nom de domaine (le diable se cache dans les détails). Contacter le service des douanes et/ ou les services spécifiques liés à votre activité en cas de doute